Vous êtes ici : Accueil > L’homme > Fiches thématiques > Roger Vailland journaliste

Roger Vailland journaliste

Mis en ligne le 10/04/2010

En juillet 1928 – il n’a que vingt ans – Roger Vailland est engagé par Pierre Lazareff à la rédaction du quotidien Paris-Midi. Pendant une vingtaine d’années, il va gagner de quoi vivre exclusivement par son activité de journaliste ; par la suite, il ne cessera pas de donner des articles à la presse. Action, Libération, Réalités, Les Lettres françaises… Son dernier texte publié, Éloge de la politique, en novembre 1964, est un article paru dans le Nouvel Observateur.

Le travail de Vailland journaliste ne peut être séparé de celui de Vailland écrivain. "Roger Vailland considère que tout bon journaliste doit être attentif au « langage commun, auquel il convient d’attacher toujours la plus grande importance parce qu’il est le reflet, le produit et la conservation de la plus vaste expé­rience humaine », indique Myriam Boucharenc dans son étude « Choses vues, choses lues : le reportage à l’épreuve de l’intertexte », paru dans les Cahiers de Narratologie N°13, septembre 2006. (texte ci-dessous)

Les articles écrits par Roger Vailland, rassemblés en deux gros volumes, ont été publiés grâce à René Ballet : Chronique des années folles à la Libération, 1928/1945 (Éditions Sociales, 1984 - réédité en 2003 chez Buchet-Chastel) et Chronique d’Hiroshima à Goldfinger, 1945/1965 (Éditions Sociales, 1984). « La lecture des articles de presse aide à retrouver le grand cycle – c’est-à-dire l’unité, la cohérence de Vailland – sous les ruptures des ‘saisons’. », écrit René Ballet dans son introduction. « Cette économie de moyens, c’est le style de Vailland romancier, c’est aussi celui de Vailland journaliste : sans doute même est-ce dans la pratique du journalisme que Roger Vailland a acquis cette maîtrise de saisir sur le vif le geste, l’expression qui résument une situation. »

Elizabeth Legros Chapuis


Une sélection d’articles de Roger Vailland a été publiée en 2015 aux éditions Le Temps des cerises sous le titre Sacré métier ! Roger Vailland journaliste.


Lire l’article de Myriam Boucharenc :

PDF - 280.8 ko
Article Myriam Boucharenc

Roger Vailland et l’ex-impératrice Zita : un reportage insolite...

En août 1933, Paris-Soir charge Roger Vailland d’aller sonder les intentions des héritiers de la dynastie des Habsbourg, ex-souverains de l’empire austro-hongrois. Mais il se voit opposer une fin de non-recevoir et doit quelque peu broder pour livrer le papier attendu. Son texte, réparti sur quatre colonnes, offre un exemple significatif du style journalistique des années 1930.

Lire le texte intégral avec un commentaire de Jef Tombeur :

PDF - 491.1 ko
L’Impératrice Zita

Roger Vailland en Espagne : mantilles, manzanilles & séguedilles

Avant d’arpenter les rues chaudes de Lisbonne, Roger Vailland avait fait de même à Madrid, et surtout Séville. Ce fut début novembre 1932. S’il n’évite pas divers poncifs, Vailland apporte un éclairage original, voire prémonitoire, sur la période de la Seconde République espagnole.

Lire l’article de Jef Tombeur :

PDF - 122.4 ko
Roger Vailland en Espagne

Novembre 1932 : Roger Vailland envoyé spécial de Paris-Soir au Portugal Fin 1932, pour Paris-Soir, Roger Vailland réalise des reportages au Portugal où le futur dictateur Antonio de Oliveira Salazar a été nommé chef du gouvernement en juin. L’année suivante, il fondera l’Estado Novo. Mais en novembre, il a déjà instauré le parti unique, proclamé le principe Deus, Pátria e Família. Si, fidèle à son approche journalistique, Vailland s’en tient principalement aux « choses vues » (souvent plutôt des silhouettes féminines que d’autres), il n’en néglige pas pour autant de mettre en lumière la nature du régime.

En pdf le texte intégral de quatre articles :

PDF - 791.6 ko
Roger Vailland au Portugal
© 2006–2007 Les Amis de Roger Vailland – Élizabeth Legros et Alain (Georges) Leduc, co-responsables de la rédaction.
Conception : www.linuance.com