Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Autour de Vailland > Fernandez et Vailland à Naples

Fernandez et Vailland à Naples

Mis en ligne le 04/02/2011

En encadré dans la longue interview de Dominique Fernandez, qui vient de paraître dans le Magazine Littéraire n° 504 (janvier 2011, pp. 90 à 96), des repères chronologiques qui mentionnent : « 1958. Remercié par l’Institut français [de Naples, où il était professeur] pour avoir osé dire de Roger Vailland : Avec lui, on ne sait jamais qui couche avec qui, ni qui va coucher avec qui. » Quant aux motifs réels de cet épisode, ils peuvent être éclairés par cet extrait de la réponse de Pierre-Jean Rémy au discours de réception de Dominique Fernandez à l’Académie Française, le 13 décembre 2007 :

« Comme la Florence de Dante, d’où l’exil était le châtiment suprême, il vous a fallu quitter Naples. Vous vous en souvenez si bien : c’était le 28 février 1958, on était pudibond dans les derniers temps d’une Quatrième République moribonde, et vous parliez d’un écrivain français qui lui aussi parla d’une étrange Italie. Vous vous étiez donc aventuré à tracer un portrait de Roger Vailland. Roger Vailland, « un des seuls écrivains communistes que nous ayons en France », dites-vous, ce qui choqua certains, alors même que vous parliez au cœur d’une Italie où la moitié de la planète littéraire était encore sous l’emprise de Gramsci et du camarade Togliatti. Mais vous allâtes jusqu’à qualifier Roger Vailland d’« écrivain érotique ». « Avec lui, avez-vous osé dire, on ne sait jamais qui couche avec qui, ni qui va coucher avec qui. » Vous êtes-vous aventuré encore un peu plus loin ? Mais ces paroles-là avaient résonné dans la très auguste salle du centre culturel français où, s’il était de bon goût de se pâmer déjà devant les futures vieilles gloires de ce qui allait devenir le nouveau roman, il était des territoires sur lesquels on ne s’avançait pas. »

NB : Il semble plutôt choquant que dans ce texte, affiché en ligne sur son site, l’Académie Française écrive par trois fois le nom de « Vailland » avec un t !!! (Constaté le 31 janvier 2011, corrigé dans cette citation.)

Dans la même rubrique :

© 2006–2007 Les Amis de Roger Vailland – Élizabeth Legros et Alain (Georges) Leduc, co-responsables de la rédaction.
Conception : www.linuance.com