Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Annonces > Les corps dans "325 000 francs" et "Beau Masque" de Roger Vailland

Les corps dans "325 000 francs" et "Beau Masque" de Roger Vailland

Mis en ligne le 24/12/2008

Mémoire de maîtrise de lettres modernes de Mathilde Fleury-Mohler (Sorbonne, 2005).

"Il est logique que la matérialité des corps soit importante dans les romans réalistes socialistes. Vailland, libertin et marxiste, donne une place essentielle aux corps de ses personnages. Il veut que ses personnages fassent corps, par les descriptions anatomiques comme par celles des comportements. Dans ses romans de la période communiste, les corps sont laborieux et érotiques.", écrit Mathilde Fleury-Mohler dans son introduction.

Mémoire complet à lire dans la rubrique "Aspects de l’oeuvre"

Dans la même rubrique :

© 2006–2007 Les Amis de Roger Vailland – Élizabeth Legros et Alain (Georges) Leduc, co-responsables de la rédaction.
Conception : www.linuance.com